AG FIDES 2019

 

COMPTE RENDU AG ET CA FIDES DU 19 JUIN 2019

 

 

Présents :

 Michel DELANNOY (SENIORFLEX )

 Claude WARET (OBJECTIF50)

 Carole CURIE (OBJECTIF50)

Jean-François DEPRESLE (FIDES)

 Absent:  Patrick DELALANDRE (AVARAP06) 

 

1-Claude WARET, Président, ouvre la séance à 10h00 et rappelle l’ordre du jour.

 

Il fait signer la feuille d’émargement

 Le quorum étant atteint les décisions seront donc validées

 

2-Rapport moral (Claude WARET)

 Claude WARET, en tant que Président, fait le point sur les actions menées, principalement de lobbying, mais aussi de vigile et de Think Tank..

 

2-1 Activité du 2ème semestre 2018 suivant notre AG du 29 juin 2018

 D'une manière générale, sur l'emploi des seniors, l’année a été influencée par 2 éléments :

-le travail en cours de Jean-Paul Delevoye sur les retraites

-la prise de conscience de la Société quant au changement du travail avec les plateformes et corrélativement le renforcement du développement du portage salarial, des auto-entrepreneurs, du télétravail des espaces de coworking......

 

Les 2 points mentionnés ci-dessus ont généré rapports et colloques.

 Début septembre l'Observatoire du Travail Indépendant a organisé un Colloque dans l’amphithéâtre du journal Le Monde #Futureofwork qui a repris les thèmes cités précédemment, sans valeur ajoutée particulière sinon d'essayer de susciter des réflexions  sur la nécessaire évolution de la protection sociale que les nouvelles formes de travail entraînent.

 De son coté France Stratégie a publié un rapport sous la houlette d'Emmanuelle Prouet dont nous avons alimenté les réflexions en lui transmettant l'ensemble des documents produits par la FIDES.

Le rapport examine notamment les freins à l'emploi des seniors

-coté Employeurs

 *Plus de 75% des managers interrogés considèrent que l'age joue en défaveur de l'embauche d'un candidat

 *problème du niveau de salaire plus élevé et d'une moindre maîtrise du numérique 

 -coté salariés

 *28% des départs à la retraite sont liés à des conditions de travail non satisfaisantes

 -30% des départs à la retraite sont liés à des problèmes de santé rendant le travail plus difficile

On observe peu de progrès sur la levée des freins à l'embauche des seniors !

 


France Stratégie a aussi regardé l'évolution des salaires en fonction de l’âge, cela peut aller jusqu'à 120% (130% pour les hommes,110% pour les femmes) mais il ne se dégage pas de règle claire(différences de métiers, de territoires....)

L'INSEE quant à elle s'est intéressée à l'emploi des 65+ qui a fortement augmenté passant de 1,1% de cette population en 2006 à 3% en 2017, emploi qui leur sert notamment à compléter de faibles pensions de retraite (www.vie-publique.fr )

 Au colloque "Rencontres Seniors et Société " le CESE a présenté à nouveau son rapport, rappelons les principaux points :

 *communiquer dans les branches professionnelles en impliquant l'ensemble des parties prenantes

 *développer la négociation en matière de gestion des ages et d'accord d'aménagement de fin de carrière dans le privé

 *engager des négociations dans la fonction publique sur la seconde partie de carrière

 *promouvoir une culture de la formation tout au long de la vie professionnelle

 *sécuriser les parcours des plus de 57 ans en créant un nouveau contrat de travail

 Cette dernière proposition a été reprise alors qu'elle n'avait pas fonctionné précédemment sous la forme, à l'époque, de 2 CDD de 18 mois. Souhaitons lui ,néanmoins, bonne chance !

 

La loi PACTE, timide sur la présence des salariés au Conseil d'Administration des grandes entreprises l'est tout autant sur l'emploi des 45+

 Le COR (Comité d'Orientation des Retraites) a fait son traditionnel colloque sur " Le Rapport entre les Générations "

 Rien de nouveau, toutes les présentations sont sur le site du COR. Rappelons 

 dans ce domaine l'excellent travail d'Hypolitte d'Albis (site de la Chaire Transition Démographique Transition Economique)

Dernier point, la DARES a fait un Colloque avec pour thème "Tensions sur le marché du travail et besoins de compétences ".

 Bonne qualité, très numérique, pas de prise en compte d'éléments qualitatifs de type culturel  et donc pas d'analyse sur le non emploi des seniors alors qu'ils constituent une réserve et que l'on parle de tensions sur le marché du travail !

A noter qu'en Allemagne le manque de force de travail amène à garder les seniors en emploi mais si ils viennent à sortir du marché il leur est très difficile de retrouver un emploi.

 
2-2 Activité du 2ème semestre 2019

 Le taux d’emploi des plus de 55ans a atteint 52,1% au 3ème trimestre 2018 (source DARES) à peu près stable par rapport à 2017 (+ 0 ,2%), taux qui dépasse de peu l’objectif de 50% au 1er janvier 2010 fixé dans le cadre de la Stratégie de Lisbonne.

 La stabilité relève de la conjugaison d’une augmentation du taux d’emploi des 60-64 ans et d’une baisse du taux d’emploi des 55-59 ans.

 On notera que le CICE, à date, n’a pas eu d’impact significatif sur l’emploi des plus de 55 ans par contre le recul de l’âge de la retraite a un effet incitatif qui explique l’augmentation de l’emploi des 60-64 ans mais aussi l’augmentation du chômage des plus de 55 ans qui continue d’augmenter de 4,4% avec une durée moyenne de chômage de 726 jours soit 49 jours de plus qu’en 2017 !

 Le Contrat de Génération supprimé en 2017 n’a toujours pas été remplacé par une alternative, la seule mesure envisagée est celle liée aux 15 milliards pour la formation professionnelle dont la moitié doit être affectée à des publics fragiles dont les chômeurs de longue durée, catégorie où les plus de 55 ans sont majoritaires.

 Rien ne concerne directement l’emploi des plus de 55 ans dans la loi PACTE (loi du 12 février 2019 relatif au « Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises »), la question n’a été traitée que par des rapports, de France Stratégie en liaison avec le travail de Jean-Paul Delevoye sur les retraites, rapport qui n’a pas apporté de forte valeur ajoutée, et du CESE.

 L’emploi des seniors est une question cruciale tant par la nécessité impérieuse de ne pas laisser de côté des compétences ignorées ou négligées à l’heure où les entreprises recherchent des personnes expérimentées que par l’exigence de prolonger la durée du travail pour assurer la pérennité des pensions de retraite. 

 Les principales actions pour le 2ème semestre ont consisté à :

 - 21 février, pré Printemps de l’Economie, conférence de Aghion sur l’intelligence artificielle, il a démontré que l’IA allait développer l’emploi contrairement aux idées reçues ;

 -travail à pour élaborer un Plan National de Réforme pour les 50+ dans le cadre de AGEPlatform France, plan qui a été annexé par la France lors de l’envoi de son Plan National de Réforme à la Commission Européenne.

Le Plan AGEPlatform France a été transmis en avance avant la finalisation du plan français de telle sorte que nos réflexions puissent être prises en compte

 - 27 février j’étais à une réunion organisée par la Commission Européenne, à Paris, où l’emploi, pour la France, était traité en oubliant à nouveau les seniors.

 Jordi Curell Gotor DG Emploi Inclusion et Affaires Sociale sa fait une présentation sur l’emploi en France avec une analyse de ses forces et faiblesses

 Faiblesses identifiées :

 *emploi des non qualifiés

 *emploi des personnes issues de l’immigration

 *emploi des 15-24 ans

 Je suis intervenu pour lui faire remarquer que le chômage des 55+ avait augmenté de 4,4 % en 2018 et qu’ils représentaient la grande masse du chômage de longue durée.

- j’ai participé régulièrement aux réunions de la Chaire Transition Démographique Transition Economique mais la partie Emploi des Seniors n’est plus un élément majeur sur lequel travaille la Chaire qui s’est orientée vers l’analyse des systèmes de retraite et les aspects financiers correspondants y compris l’examen de retraites complémentaires par capitalisation

-15 mars Séminaire Emploi au Ministère des Finances sur l’état d’avancement de la mise en place des CSE…peu de progrès !

 - 18-22 mars Printemps de l’économie ayant pour thème l’emploi.

 Je suis intervenu pour défendre nos positions lors de la session ayant trait aux retraites et à l’emploi des seniors

 - 4 avril Salon des Seniors :la part attribuée à l’emploi a diminuée

 -19 avril Envoi aux candidats aux européennes d’un mémo portant sur les 50+ incluant l’emploi des seniors (AGEPlatform France-pièce jointe)

 -21 mai visite du Salon des Transitions Professionnelles où OBJECTIF50 était présent

 -27 juin AG Face Paris thème : » Relevons ensemble le défi de l’emploi des 45+ « 

  

Le gouvernement vient d’annoncer le lancement d’un Plan Emploi Seniors dans le cadre de la

Réforme des retraites où l’âge pivot devrait être de 64 ans soit 2 ans de plus que l’âge légal

qui reste à 62 ans.

 A suivre…de près !

 

A suivre aussi l’utilisation des 15 milliards de formation dont la moitié est destinée aux publics

fragiles dont font partie les 55+ qui constituent la masse du chômage de longue durée.

 

 

Le quitus a été donné à l’unanimité des présents.

  

 3-Rapport du Trésorier

 Voir pièce jointe 

 Quitus donné à l’unanimité des présents

 Compte tenu du niveau des dépenses nous avons voté à l’unanimité de passer la cotisation à 50 euros.

  

5-Elections au Conseil d’Administration :

 Résultat :

 Claude WARET Président réélu

 Michel DELANNOY Vice-président réélu

 Carole CURIE Vice-Présidente réélue

 Jean-François DEPRESLE Trésorier réélu

 

Jacques GOSSELIN reste Président d’Honneur

 Tous les élus où réélus l’ont été à l’unanimité des présents

  

6-Axes de travailpour l’année 2019/2020 :

  

*Rôle de vigile

 -Obtenir la création d’un Observatoire de l’Emploi des Seniors (Manifeste)

 -Obtenir une Délégation de Service Public sur l’emploi des seniors (Manifeste)

  

*Rôle de lobbying

 - Poursuivre et amplifier en 2019-2020 les actions de 2017-2018

 - pousser le gouvernement à mettre en œuvre une campagne de communication pour modifier l’image des seniors. (Manifeste) dans le cadre du Plan Emploi seniors

 - Regrouper des Associations additionnelles d’aide à la recherche d’emploi de seniors

 

*Rôle de Think Tank

 - Injection d’idées dans le Think Tank de la chaire Transitions Démographiques/Transitions Economique

 - Il est demandé à chaque Association membre de communiquer les actions qu’elle fait afin que la FIDES puisse faire des propositions de « roll out »

 -Il est demandé à chaque Association d’intégrer autant que possible un Think Tank local (université, chercheur, etc.)

  

L’Ordre du Jour étant épuisé la séance est levée à 12 heures