La FIDES demande rendez vous au nouveau Ministre de l'emploi François REBSAMEN

Monsieur François REBSAMEN

Ministre du Travail, de l’Emploi et du Dialogue Social

101, rue de Grenelle

75007 PARIS 07

Paris le 28  Mai 2014

 

Objet :            Emploides Seniors – Demande de Rendez-Vous

Monsieur le Ministre,

45 ans c’est SEULEMENT la mi-carrière !

Pourtant, les plus de 45 ans restent lourdement pénalisés sur le plan professionnel.

La FIDES est une Fédération qui regroupe des Associations œuvrant sur le terrain pour le retour ou le maintien dans l’emploi des « seniors ».

Nous souhaitons vous rencontrer au plus tôt, pour vous faire part de ces difficultés, de nos constats sur le terrain et de nos propositions.

1.     Constat : La situation de l’emploi des «  Seniors » est catastrophique !

Malgré les promesses et les plans successifs, sur un an, le nombre de chômeurs âgés de plus de 55 ans, a augmenté de plus de 12% depuis début 2013.

Sur le terrain nous constatons que les problèmes d’emploi pour des raisons de séniorité commencent dès 45 ans, voire plus tôt !

Il y a à fin février 2014 plus de 1.600.000 demandeurs d’emploi de plus de 45 ans en catégories A, B et C)

(1.100.000 demandeurs d’emploi de plus de 50 ans en catégories A, B et C)

Cette situation coûte à notre pays 1.5/1.7 points de PIB et 0.4/0.6 points de croissance.

Comme vous le savez, l’évolution du chômage des plus de 45 ans est dramatique, au moins au même titre que le taux de chômage des jeunes, et être diplômé ne protège pas.

De plus, à 45+ on subit majoritairement un chômage de longue durée.

Or 45 ans c’est SEULEMENT la mi-carrière ! La France peut-elle se permettre de gâcher cette Valeur Ajoutée !?!

2.     Nos objectif  : maintenir et développer l’emploi des seniors

La FIDES, «Fédération Interrégionale pour le Développement de l’Emploi des Seniors » regroupe, en France, les associations et personnes morales concernées par l’emploi des seniors.

La «FIDES », aconfessionnelle et apolitique, créée en mars 2004, représente aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers de Quinquas demandeurs  d’emploi, émanant des organismes suivants :

ASSPRO                                        (Pays de Loire)                                AVARAP06                          (Paca)

OBJECTIFS 50 France              (IdF)                                                 ESSONNE CADRES         (IdF)

SENIOFLEX                                  (France)                                           SENIORFLEX                     (Belgique)

QUINQUACTIFS                         (Rhône Alpes Auvergne)                 CAP TRANSITION             (Paca)

ACTION SENIORS CADRES    (IdF)                                                 CADR’EXPERTS               (Pays de Loire)

Ses objectifs :

·         lutter contre la discrimination par l’âge

·         agir en faveur de la réinsertion dans l’emploi des seniors

·         être le relais de l’expression des associations de terrain vers les décideurs publics et privés.

Elle a édité en 2007 « Le Blues des Quinquas », recueil de 22 recommandations au gouvernement, dont certaines ont été reprises partiellement dans le Plan Emploi Seniors.

La FIDES a été partenaire  de l’Année Européenne du Vieillissement Actif et de la Solidarité Intergénérationnelle 2012.

En octobre 2011, dans le cadre d’un programme européen LEONARDO mobilité, un groupe représentatif d’associations  et partenaires notamment POLE EMPLOI, OPCALIA et la DIRRECTE de la région Rhône Alpes, réparties sur l’ensemble du territoire (22 personnes) s’est réuni à Bruxelles.

A l’issue des travaux menés à Bruxelles la FIDES et les Associations membres ainsi que leurs partenaires ont décidé de diffuser un Manifeste demandant que l’emploi senior soit l’objet d’une « Grande Cause Nationale ».

Ce Manifeste était articulé autour de 3 lignes directrices :

  • Faire un bilan du plan Emploi Seniors et, de là, élaborer les mesures correctrices nécessaires ;
  • Faire de l’emploi senior une grande cause nationale avec un plan de communication s’inscrivant dans la durée et mobilisant l’ensemble de la Nation ;
  • Renforcer l’accompagnement des seniors en recherche d’emploi de manière innovatrice et pragmatique, en utilisant entre autres la connaissance du terrain des Associations.

3.     Propositions de la FIDES et des Associations membres :

Cette Fédération permet de travailler en synergie et de créer un réseau transnational d’associations spécialisées dans la promotion et l’accompagnement à l’emploi des seniors.

En s’appuyant sur une très forte expérience de terrain, et sur leur motivation à être une force de propositions concrètes et pragmatiques, les associations ont décidé d’agir de façon groupée sous l’égide de la FIDES.

1.     Nous souhaitons que, via la FIDES qui les représente, ces associations soient systématiquement entendues et consultées, notamment lors de l’étude et de la mise en place de tout dispositif de lutte contre le chômage des seniors et de Responsabilité Sociale et Environnementale(RSE).

2.     Compte tenu de l’augmentation ininterrompue du chômage des seniors depuis 2008 il est nécessaire de changer les comportements. Du fait de la vision intergénérationnelle de la FIDES, nous sommes prêts à soutenir une campagne sur le Contrat de Génération, cependant nettement plus orientée « seniors » et ne laissant pas sur le côté les seniors actuellement au chômage !

La FIDES considère cette campagne indispensable compte tenu des freins culturels à l’emploi des seniors et au recrutement des jeunes, freins qui ne pourront être levés que par des actions de communication mobilisant l’ensemble de la Société.

Le type de communication utilisé en Finlande avec un bénéfice qui était « L’expérience est une richesse nationale » a très bien fonctionné, le Contrat de Génération donne, lui, l’opportunité de jouer la complémentarité des générations dans une optique « Toutes les générations en entreprise » ce qui est particulièrement cohérent avec le Pacte de Responsabilité et de Solidarité.

De plus, la FIDES demande que l’emploi senior soit au cœur des négociations qui vont s’engager, dans les branches, au titre du Pacte

La pyramide des âges en Entreprise devrait être identique à la pyramide des âges de la population française en âge de travailler. Privilégier uniquement les trentenaires est une faute lourde de la part des chefs d’entreprises et va totalement à l’encontre de la compétitivité des entreprises :

·      Ils se privent de compétences avérées en visant des économies immédiates de masse salariale

·      Ils pénalisent la France qui doit assumer une population en voie rapide de paupérisation

3.     Nous pensons qu’il faut aussi affecter une part plus importante de l’argent collecté pour la formation à l’accroissement de la compétitivité des seniors hors emploi.

4.     Enfin, nous proposons de créer un « Observatoire de l’Emploi des Seniors » avec un système de suivi comprenant non seulement les Syndicats et les Associations d’employeurs mais aussi les Associations qui aident des seniors en recherche d’emploi à retrouver une activité économique.

Nous comptons sur votre intervention et vous remercions de la suite positive que vous saurez accorder à notre demande.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à l’assurance de notre haute considération. 

Claude WARET

Président de la FIDES