620 000 seniors à la retraite chaque année entre 2012 et 2022

 

Selon le rapport « Les métiers en 2022″ réalisé par France Stratégie et la Dares 620.000 seniors, en moyenne, partiront à la retraite tous les ans entre 2012 et 2022. Ainsi, sur les 735 000 à 832 000 postes à pourvoir chaque année jusqu’en 2022, environ 80 % correspondront à des départs en fin de carrière.

Voir Graphique  

 http://www.silvereco.fr/wp-content/uploads/2015/04/Graphique-1-emploi-2022.png

 

 

Cependant, ce rapport stipule que ces postes « ne seront pas répartis de façon équivalente selon les métiers, parce que la structure des emplois évolue en faveur des métiers tertiaires et des qualifications élevées, et parce que les taux de départs en fin de carrière varient d’un métier à l’autre ».

 

Le nombre des seniors actifs augmentera de plus de 1,5 millions par rapport à 2012

Le rapport stipule que d’ici 2022, « le nombre de seniors actifs devrait s’accroître de plus de 1,5 million par rapport à 2012, leur part dans la population active passant de 27 % à 30 % ».

 

voir le tableau  http://www.silvereco.fr/wp-content/uploads/2015/04/Graphique-2-emploi-2022.png  

 

Il précise également que « les enjeux d’emploi des seniors se poseront de façon spécifique selon les métiers : l’amélioration de la qualité de l’emploi et la diversification des parcours professionnels pourraient particulièrement viser les métiers d’aide et de soins aux personnes ; les reconversions professionnelles concerneraient plus spécifiquement les salariés en milieu ou fin de carrière dans des métiers fragilisés (ouvriers par exemple) ; une réflexion pourrait être engagée sur l’élargissement du recrutement aux seniors dans des métiers où leur place est encore ténue (vendeurs, employés de l’hôtellerie-restauration, etc.) ; l’accès à la formation continue mériterait d’être développé dans les métiers où les transformations technologiques ou organisationnelles peuvent être soutenues ; enfin, la prévention de « l’usure au travail » mériterait une attention accrue dans les métiers pénibles et présentant des risques pour la santé ».